5 Façons de Consommer Local au Quotidien

5 façons de consommer local

Consommer local au quotidien séduit de plus en plus de consommateurs. Voici 5 façons de s’approvisionner à proximité de chez soi, tout en faisant un geste pour la planète.

Consommer local au quotidien est dans l’air du temps. Filières de proximité et circuits courts suscitent l’engouement d’un nombre croissant de consommateurs. Ces derniers prennent conscience des enjeux auxquels la société actuelle est confrontée : préserver les ressources naturelles et réduire les impacts sur l’environnement. Voici 5 façons de s’approvisionner en produits variés, dans un périmètre proche, pour une consommation responsable et durable.

Faire ses courses alimentaires chez des producteurs locaux

La vente directe à la ferme, les marchés de producteurs et les AMAP (Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne) sont à privilégier pour consommer des produits locaux. Les circuits courts garantissent des fruits et légumes de saison et de qualité, dont la fraîcheur est préservée par un parcours de distribution réduit. Le consommateur est en lien direct avec le producteur et a ainsi la possibilité de choisir le mode de culture qui lui convient (raisonné ou biologique par exemple).

Afin de répondre aux attentes des clients, un système de drive fermier, avec commande en ligne, s’est développé. Sur un même point de retrait, les consommateurs récupèrent leurs produits directement issus des exploitations locales (viande, fruits et légumes, produits laitiers…). Une solution pratique pour les adeptes du commerce en ligne, qui allient ainsi, rapidité d’achat et consommation de proximité.

Cultiver son potager pour consommer local au quotidien

Pour manger des produits locaux, cultiver son potager reste une valeur sûre. Rien de mieux, en effet, que de faire pousser ses légumes au fond de son jardin. Un véritable retour aux sources, permettant de maîtriser la qualité de son alimentation et de redécouvrir des saveurs ! On ne va pas se mentir, un potager demande un peu de temps. Mais quel bonheur de déguster des légumes de saison, cultivés sans produit phytosanitaire, frais, et qui n’ont pas parcouru des kilomètres.

Si on ne dispose pas de la place nécessaire pour un potager, les jardins familiaux ou ouvriers sont une option. Sur ces terrains, proposés par certaines mairies, les habitants peuvent cultiver leurs légumes et s’adonner au plaisir du jardinage.

objet seconde main

Privilégier le seconde main pour réduire son empreinte environnementale

Consommer local ne se limite pas à l’alimentation, cela concerne aussi l’électroménager, l’ameublement ou l’habillement. Ces produits de consommation courante sont généralement fabriqués à l’autre bout de la planète. En leur offrant une seconde vie, on économise l’utilisation de matières premières pour la fabrication d’objets neufs. Les brocantes, les vides greniers et les friperies regorgent de vêtements et d’objets du quotidien de seconde main, à des prix compétitifs. Pour l’électroménager et le multimédia, les magasins Envie ou Emmaüs, par exemple, collectent et réparent des appareils usagés ou défectueux. Acquérir localement du matériel d’occasion ou reconditionné s’inscrit dans une démarche écoresponsable. Ce fonctionnement permet de s’affranchir de la fabrication d’un nouveau produit et de son acheminement jusqu’au consommateur, réduisant ainsi l’empreinte environnementale.

Acheter dans les petits commerces ou sur les marchés artisanaux

Les petits commerces et marchés artisanaux séduisent les adeptes de la consommation locale. Ces lieux de vente, qui mettent en relation producteurs et consommateurs, valorisent les produits régionaux et les savoir-faire du terroir. Pourquoi acheter un savon industriel fabriqué à l’autre bout de la France et emballé dans du plastique, quand un artisan savonnier propose des produits de qualité à proximité de chez soi ?

Bijoux, accessoires tricotés à la main, cosmétiques, jouets en bois, le choix ne manque pas pour se faire plaisir ou offrir un cadeau authentique. De plus, en privilégiant des produits issus de l’artisanat de proximité, les consommateurs encouragent l’économie locale.

Emprunter ou louer à proximité de son domicile pour une consommation responsable

Qui ne possède pas d’outillage ou d’équipements sous-utilisés et sagement rangés au fond du garage (taille-haie, nettoyeur haute pression, ponceuse…) ? Pour éviter que ces produits ne prennent la poussière trop longtemps, la location ou le prêt sont des alternatives à leur achat. Que ce soit pour le bricolage, l’entretien du jardin, le nettoyage de la maison ou même les loisirs, louer ou emprunter du matériel localement s’avère pertinent, d’un point de vue économique et écologique. En effet, ces produits sont généralement conçus pour une fréquence d’utilisation bien plus élevée. En mutualisant leur emploi, on limite la surconsommation et on acquiert des pratiques plus respectueuses de l’environnement.

Consommer local au quotidien, c’est acheter ou s’équiper malin et de façon écoresponsable. Alors, on s’y met pour favoriser l’économie locale et faire un geste pour l’environnement ?

D'autres articles qui pourraient vous intéresser

alimentation et environnement

Je revois mon alimentation pour préserver l’environnement

Pas un jour ne passe sans une petite piqûre de rappel à la télévision ou dans les journaux : la planète se réchauffe. On n’a plus le choix, on va devoir modifier nos modes de vie pour limiter...

offrons une seconde vie aux appareils électroniques

Et si on donnait une seconde vie à nos appareils électroniques !

Les appareils électroniques sont omniprésents dans notre quotidien ! Rapidement obsolètes et parfois fragiles, ces produits de consommation courante sont fréquemment renouvelés. Ce n’est pas t...