Je m’habille écoresponsable

je m'habille écolo

Au quotidien, on a tous envie de faire des petits gestes pour l’environnement. Mais concilier mode et développement durable n’est pas toujours simple. Utilisation de matières premières, rejet de substances chimiques, transport à grande échelle, l’industrie textile est un des secteurs les plus polluants au monde. Mais pas de stress, il existe des solutions pour s’habiller écoresponsable tout en continuant à soigner son look. C’est parti pour quelques conseils !

On achète des vêtements de qualité

Un tee-shirt qui se déforme au premier lavage et termine avec les chiffons ? Une paire de sandales qui rend l’âme dès la première sortie et finit directement à la poubelle ? Pas très écoresponsable tout ça ! Acheter des articles aux finitions et coutures soignées est souvent un gage de durabilité. Un vêtement ou une paire de chaussures utilisés plus longtemps, c’est autant de matières premières économisées. On privilégie donc la qualité à la quantité et on est attentif aux détails lors des virées shopping.

On déchiffre les étiquettes pour un dressing plus éthique

On fonctionne souvent au coup de cœur avec les vêtements. Mais jeter un œil aux étiquettes avant de sortir la carte bancaire est utile pour consommer écoresponsable et plus durable. On se tourne si possible vers des matières plus douces pour la planète : le lin et le chanvre dont la culture demande peu d’eau ou les fibres et le polyester recyclés.

Et pour limiter la présence de substances toxiques, on se réfère à des labels comme par exemple Oeko-Tex, Ecocert Tetxile, GOTS ou encore Ecolabel.

On résiste au chant des sirènes de la fast fashion

La fast fashion ou mode éphémère, on en parle ? Ce phénomène, boosté ces dernières années par les grandes enseignes de prêt à porter, consiste à renouveler les collections à la vitesse de l’éclair. Aussitôt mis en rayon, ces articles tendances sont déjà dépassés. Cette frénésie d’achat textile n’est pas sans effet sur l’environnement. Tout en continuant à se faire plaisir, avant d’acheter, on se demande si on a réellement besoin d’un nouveau débardeur ou d’un pantalon. Surtout quand on sait que la fabrication d’un tee-shirt nécessite 2 700 litres d’eau et qu’un jean peut parcourir l’équivalent d’une fois et demie le tour de la Terre (1) avant d’arriver dans notre dressing.

vêtements de seconde main

On dit oui aux vêtements de seconde main

Remplir sa garde-robe de pièces d’occasion, c’est préserver des ressources et limiter la pollution en évitant à ses vêtements de parcourir le globe. Entre Vinted, les vides-greniers et les friperies, on n’a que l’embarras du choix pour s’habiller écoresponsable. Et la mode dans tout ça ? On déniche toutes les tendances en seconde main : des articles vintage aux vêtements dernier cri quasiment neufs (merci la fast fashion !), en passant par les choses les plus classiques. Une façon de s’habiller de façon durable et de faire du bien à son porte-monnaie !

On entretient ses vêtements

On entretient ses vêtements

Pour avoir une garde-robe écoresponsable et allonger la durée de vie de ses vêtements, on adopte des gestes simples :

  • On ressort les aiguilles et le fil pour recoudre un ourlet ou un bouton sur un chemisier ;
  • On rend visite au cordonnier pour faire réparer un talon cassé ;
  • On lave à basse température (30 °C) pour préserver les vêtements ;
  • On évite les lavages trop fréquents, les vêtements synthétiques ayant tendance à relarguer des microfibres plastiques qui se retrouvent dans les océans (quantité estimée à l’équivalent de 50 milliards de bouteilles plastiques par an (1) ) ;
  • On privilégie le séchage au grand air, respectueux des habits et de la planète.

On recycle ses vêtements pour s’habiller écoresponsable

Quand on ouvre son placard, on a souvent l’embarras du choix pour s’habiller et on manque parfois de place pour tout ranger. Plutôt que de garder des vêtements inutilisés, pourquoi ne pas leur donner une seconde vie ? Revente, recyclage, don, on n’a que l’embarras du choix.

On peut les revendre en ligne, dans des friperies ou les donner à une association qui en fera forcément bon usage. Et si les vêtements sont abîmés ou troués ? Les bornes de récupération sont la bonne option ! Les articles inutilisables seront orientés vers des filières de recyclage et pourront, par exemple, finir leur vie en tant qu’isolant pour le bâtiment.

on loue ses vêtements pour les grandes occasions

On loue pour les grandes occasions

On a parfois au fond de son armoire, une adorable robe de cérémonie, très rarement portée. Mariage, gala, réveillon et si on louait sa tenue plutôt que de l’acheter ? Des sites comme les cachotières ou dresswing proposent la location de vêtements en ligne. Une vraie bonne idée de consommation écoresponsable, qui allège les dépenses et évite d’encombrer son dressing. On mutualise ainsi ce type de vêtement, porté occasionnellement, et on évite la surconsommation.

Avec ces quelques conseils, s’habiller tout en protégeant l'environnement devient un jeu d’enfant. Alors, on saute le pas pour une garde-robe écoresponsable ?

 

je m'habille écolo

(1)Source ADEME : La mode sans dessus-dessous.

 

D'autres articles qui pourraient vous intéresser

conseils zéro déchet

Minimalisme et zéro déchet pour une planète en bonne santé

L’impact du premier confinement sur l’environnement s’est avéré éloquent ! En seulement quelques semaines d’activité mondiale mise sous cloche, on a pu constater de nombreux bénéfices en matière de...

papier toilette écologique

Réduire son impact écologique : 5 gestes écologiques (originaux) à tester

Nous sommes d’accord, il vous arrive régulièrement de tomber sur ce type d’article, d’autant plus si vous êtes déjà acquis à la cause de notre chère planète (ce qui semble être le ca...