Sobriété énergétique : ce qu’il faut savoir

sobriété énergétique

Nous sommes nombreux, nous les acteurs de la transition énergétique à vous compter les bienfaits des différentes mesures en faveur de la sobriété énergétique. Sauf que, qu’est ce qui se cache exactement derrière le terme de sobriété énergétique ? Et bien c’est une excellente question mon cher Yéli 🧐 à laquelle nous allons tenter de répondre dans cet article. 

Rappel historique bref et concis (parole de Yéti !) 

La sobriété énergétique consiste, dans les grandes lignes, en “une démarche de réduction des consommations superflues”* et est à différencier de l’efficacité énergétique (elle aussi très importante !). Aujourd’hui le concept est presque rentré dans le vocabulaire commun (pour peu que l’on s’intéresse un poil à l’environnement). 

Ce n’était pas du tout le cas dans les années 70 lorsque le “Club de Rome”, en 1972, proposait une “halte à la croissance” dans son rapport. De son côté, la France en 1974, suite aux chocs pétroliers, mettait en place une politique “anti gaspi”... Le mot sobriété énergétique fait alors doucement son apparition dans les politiques gouvernementales et au sein des foyers. Chacun est invité à réduire ses consommations d’énergie, éviter les dépenses superflues, etc. Une partie de la population va plus loin et fait émerger les premiers mouvements écologistes

Ce n’est que bien plus tard, en 2015, (oui nous avions dit que nous faisions court...), que la sobriété énergétique sera “officialisée”. Elle est inscrite dans la loi sur la transition énergétique et devient par conséquent un objectif officiel pour l’état.  

 

Parlons peu (sobriété oblige !) parlons chiffres … 

Clairement, nous sommes loin aujourd’hui des objectifs déterminés lors du débat national sur la transition énergétique de 2015 et inscrits dans la loi TECV (transition énergétique pour la croissance verte). Les chiffres visés étaient une baisse de 50% de la consommation d’énergie en 2050 (avec un palier de 20% en 2030. Depuis environ 50 ans, les êtres humains qui peuplent cette planète (du coup on ne compte pas les Yétis !) ont triplé leur consommation. 

Hop hop hop ! Ne faites pas cette mine déconfite, tout n’est pas perdu, loin de là ! Puisque chez Yéli nous sommes de grands optimistes, voici quelques chiffres très encourageants à garder en tête : 

- D’après l’ADEME : les Français sont majoritairement d’accord avec l’idée que « consommer mieux aujourd’hui, c’est consommer moins », et cela de manière assez stable depuis 10 ans, et même en hausse significative depuis 2010 (59% en 2014, 52% en 2006). 

- De nombreuses mesures gouvernementales sont actuellement mises en place (Ma prime renov, les CEE, les aides de l’Anah...) pour nous aider à isoler nos habitations, choisir des modes de chauffages plus respectueux de l’environnement, etc. Tout cela va clairement nous aider à aller dans le sens de la sobriété énergétique. 

- Et puis bien sûr, il y a des acteurs qui s’engagent, comme les épiceries vrac, les marques de produits bio/recyclés, les associations (Zero Waste, Repair café...) et comme Yéli pour l’énergie 💪 

 

Et la sobriété énergétique chez Yéli alors ? 

En tant que créature des montagnes, Yéli le Yéti sait mieux que personne que notre planète et les merveilleux espaces naturels qui la composent doivent être préservés. Pour cela, plusieurs leviers sont activés. Le premier, l’investissement massif dans les ouvrages de production d’énergies renouvelables. Hydroélectricité, photovoltaïque, biogaz... Tous les éléments naturels 🌞 🍃 💧 sont mis à contribution pour nous fournir une énergie propre et durable !  

Bien entendu, nos valeurs d’entreprise vont également dans ce sens : les véhicules du groupe GEG (auquel appartient Yéli) roulent tous au gaz naturel, par exemple. Notre service client est en France pour plus de proximité avec nos clients, les modes de transports doux sont financés à 80% par l’entreprise, etc. 

Soyez rassurés, nous avons aussi pensé à vous 🥰 ! Grâce à l’offre personnalisable Yéli, vous pourrez agir en faveur de la transition énergétique. Comment ? Et bien ça, c’est vous qui décidez. Nous n’avons pas tous la même manière de vivre ou les mêmes moyens d’action, Yéli vous laisse donc le choix et pas seulement pour la définition de votre part d’énergie verte : 

-> Vous pouvez donner à une association avec Yéli Grand Cœur 💚 (en ce moment c’est La Cagnotte des Champs) 

-> Vous pouvez participer au financement d’un ouvrage de production d’énergie renouvelable avec Yéli du futur 🌱 

-> Vous pouvez privilégier le circuit court pour votre énergie et réduire les intermédiaires (oui comme pour votre alimentation !) 🤝 

Enfin, comme l’énergie la plus verte, c’est celle qu'on ne consomme pas, les articles du blog Yéli vous aide à réduire votre consommation d’énergie et pas que... 

Alors, la sobriété énergétique avec Yéli, ça vous donne envie ?  

 

*Selon l’association Négawatt qui propose même une hiérarchisation des besoins autour de 4 leviers : sobriété structurelle (organiser l’espace ou les activités pour favoriser la modération), la sobriété dimensionnelle (dimensionner les équipements à leurs conditions d’usage), la sobriété d’usage (utiliser au mieux les équipements pour réduire leur consommation), et la sobriété conviviale (mutualisation). 

D'autres articles qui pourraient vous intéresser

Les Jardins d'Oisans

Les Jardins d'Oisans : un maraichage agroécologique au cœur des Alpes

C’est au sein de la plaine du Bourg d’Oisans que Jean-Charles Bonsignore a installé sa ferme de maraichage agroécologique, inspirée de la permaculture. Le...

Transition énergétique : Agir pour un futur plus « vert »

Transition énergétique : Agir pour un futur plus « vert »

En triant et en recyclant nos déchets, en préférant le « fait maison » et en choisissant le circuit-court, nous participons tous les jours à la protection environnementale. Mais savez-vous qu’...