Et si on donnait une seconde vie à nos appareils électroniques !

offrons une seconde vie aux appareils électroniques

Les appareils électroniques sont omniprésents dans notre quotidien ! Rapidement obsolètes et parfois fragiles, ces produits de consommation courante sont fréquemment renouvelés. Ce n’est pas très écolo ! En effet, équipement électronique rime généralement avec plastique et composants polluants. De plus, leur fabrication demande une grande quantité de matières : 800 kg (1) pour un ordinateur portable par exemple. Augmenter leur durée d’utilisation est une nécessité, afin de limiter leur impact sur l’environnement. Alors, comment donner une seconde vie à nos appareils électroniques ? On passe en revue les possibilités.

On s’adresse aux réseaux solidaires pour favoriser le réemploi des appareils électroniques

Un aspirateur qui n’est pas assez puissant ? Une panne sur un lave-vaisselle ? Ce sont des occasions d’acheter du matériel plus performant et de donner une seconde vie à ses anciens équipements électroniques. On se tourne alors vers des réseaux solidaires comme Emmaüs ou Envie pour récupérer le matériel usagé. Les appareils collectés sont réparés si besoin et revendus. Une façon d’encourager l’économie solidaire tout en préservant l’environnement ! Si l’appareil ne peut pas être remis en service (oui, ça arrive), tout n’est pas perdu pour autant ! Les équipements sont démontés et les pièces détachées sont réutilisées ou recyclées. Ouf !

ateliers collaboratifs réparation

On apprend à réparer le matériel lors d’ateliers collaboratifs

Il existe une solution avant de faire une croix sur une cafetière qui ne s’allume plus ou sur un grille-pain récalcitrant : la réparation ! Mais identifier une panne et remettre en service un équipement électronique n’est pas toujours évident. On se rend alors dans un atelier de réparation participative comme les Repair Café pour obtenir un petit coup de main. Guidé par un bénévole, on y apprend à redonner vie à son robot cuiseur ou à sa machine à café. Un moment d’échange et de partage de connaissance qui limite la surconsommation. Le porte-monnaie ressort gagnant, tout comme la planète !

offrons une seconde vie aux appareils électroniques

On se la joue bricolo !

Réparer soi-même est une démarche écoresponsable et économique permettant de rallonger la durée d’utilisation des équipements électroniques. Mais lorsqu’un appareil ne donne plus signe de vie, le plus difficile est souvent de trouver la panne. Bonne nouvelle, le site Spareka propose un outil en ligne pour identifier l’origine du problème. On peut ensuite commander la pièce défectueuse et la changer à l’aide d’un tutoriel vidéo. Pratique non ? D’autres sites internet comme SOSav ou Ifixit mettent à disposition des guides de réparation et des pièces de rechange.

Si malgré les supports trouvés sur le web, le dépannage maison est impossible, pas de panique ! On peut toujours s’adresser à un spécialiste.

On revend pour donner une seconde vie aux appareils électroniques 

Après avoir acheté un nouveau smartphone, il faut trouver un propriétaire pour l’ancien modèle. On le revend pour faire un heureux, récupérer un peu d’argent et préserver la planète ! On peut trouver soi-même un acquéreur ou passer par des boutiques ou des sites en lignes spécialisés. Le produit est ensuite vendu à un prix attractif sous l’appellation « matériel reconditionné », en offrant la plupart du temps une période de garantie au consommateur. Un moyen simple de remettre en circulation le téléphone portable qui n’est plus utilisé ou la liseuse oubliée au fond d’un tiroir.

seconde vie des appareils électroniques

On recycle dans un point de collecte agréé

Si le réemploi ou la réparation ne sont pas des options, le recyclage prend alors le relais ! C’est Ecosystem qui gère cette filière en France. On trouve forcément un point de collecte agréé près de chez soi (déchetterie ou grande enseigne) pour déposer un vieil appareil électroménager ou une imprimante hors d’usage qui traîne dans le garage.

En 2018, 10,9 kg (2) de déchets électriques et électroniques (DEEE) ont été collectés par habitant en France. Ces équipements contiennent des matières plastiques, des produits nocifs et des métaux précieux et rares. Recycler est primordial afin que ces matériaux soient récupérés et revalorisés en réintégrant le cycle de production.

Voici un petit tour d’horizon des possibilités permettant de donner une seconde vie à nos appareils électroniques. Ces démarches écoresponsables, limitent la surconsommation et contribuent à la préservation de l’environnement ! Revente, réparation, recyclage, revalorisation, on a l’embarras du choix pour augmenter la durée d’utilisation des appareils électroniques !
 

(1) Rapport ADEME « La face cachée du numérique (édition 2019) ».
(2) Rapport ADEME « Équipements électriques et électroniques (données 2018) ».

D'autres articles qui pourraient vous intéresser

empreinte carbone

Réduire son Empreinte Carbone, comprendre pour mieux agir

Avec la prise de conscience des enjeux environnementaux, le terme « empreinte carbone » est devenu très en vogue. C’est d’ailleurs à présent une habitude de voir cet impact carbone...

5 façons de consommer local

5 Façons de Consommer Local au Quotidien

Consommer local au quotidien séduit de plus en plus de consommateurs. Voici 5 façons de s’approvisionner à proximité de chez soi, tout en faisant un geste pour la planète.