Comprendre le changement climatique en 6 points

les effets du changement climatique

Glaciers qui fondent, inondations à répétition, épisodes de sécheresse, on entend beaucoup parler du changement climatique. On peut d’ailleurs facilement le constater en France avec, entre autres, des vagues de chaleur en été de plus en plus fréquentes. Malgré tout, il est parfois difficile de bien saisir ce phénomène de dérèglement climatique et ses conséquences sur l’environnement.

Pour y voir plus clair, voici 6 choses essentielles à savoir pour bien comprendre le changement climatique. C’est parti !

Petit rappel sur le fonctionnement de la planète Terre

Le Soleil éclaire et réchauffe la Terre, qui à son tour émet un rayonnement. Et c’est là que les désormais célèbres gaz à effet de serre entrent en jeu.

Ces gaz, naturellement présents dans l’atmosphère, forment une couche autour de la Terre. Ainsi, ils retiennent une partie du rayonnement renvoyé par la planète, permettant à la surface de la Terre de se réchauffer et de bénéficier d’une température moyenne clémente d’environ 15 °C. C’est l’effet de serre, nécessaire à la vie sur la planète bleue. Sans cette action des gaz à effet de serre, la température sur Terre serait d’environ -18 °C. Un peu frisquet non ?

Donc jusque-là, les gaz à effet de serre ont tout bon. Ils jouent un rôle essentiel en régulant la température à la surface de la planète Terre.

 

Gaz à effet de serre et changement climatique en étroite relation

Mais alors, pourquoi les gaz à effet de serre sont-ils montrés du doigt ?

Depuis le milieu du 19e siècle, des secteurs comme l’industrie, le transport ou encore l’agriculture ont connu une forte croissance. La demande en énergie s’est envolée avec en particulier l’utilisation massive des hydrocarbures et du charbon.

Quelle est la conséquence ? Ces activités émettent une quantité importante de gaz à effet de serre qui vient s’ajouter à ceux naturellement présents dans l’atmosphère. Et c’est là que tout se gâte. La couche de gaz s’épaissit et piège de plus en plus de chaleur à la surface de la Terre : la planète se réchauffe.

Et ce n’est pas tout ! À ces émissions de gaz à effet de serre liées aux activités industrielles, s’ajoute également l’impact négatif de la déforestation intensive. Et oui, les végétaux jouent un rôle primordial en stockant du dioxyde de carbone (CO2). C’est bien simple, si on coupe des arbres, on réduit les capacités de stockage et on augmente l’effet de serre.

 

Changement climatique : un thermomètre qui s’affole

Donc d’accord, l’excès de gaz à effet de serre entraîne un réchauffement de la surface de la Terre. Mais concrètement que disent les chiffres des thermomètres ? Et bien, ils confirment tout ça ! 1,1 °C environ, c’est l’évolution constatée de la température moyenne de la planète depuis la fin du XIXe siècle (1).

Et ce petit degré d’écart change beaucoup de choses… Car cette augmentation dérègle tout un système et accroît la fréquence et la sévérité des évènements météorologiques exceptionnels. De plus, l’élévation de température varie en fonction des régions du globe et s’intensifie sur les dernières décennies.

Et pour le futur ? Les prévisions pour les années à venir montrent que le thermomètre va continuer à fortement grimper si des mesures importantes pour limiter les émissions ne sont pas prises.

changement climatique : ouragan

Un système en surchauffe qui se dérègle

Les températures plus élevées constatées sur Terre ont de nombreux effets sur l’environnement :

  • Fonte des glaciers
  • Augmentation du niveau des océans
  • Précipitations importantes dans certaines régions
  • Périodes de sécheresse
  • Episodes de canicule
  • Acidification des océans... 

Malheureusement, la liste est longue.

Sans oublier les phénomènes climatiques extrêmes comme les ouragans ou les incendies qui deviennent plus fréquents. Par exemple, l’Australie a connu des feux de forêt gigantesques en 2019 et 2020, suivis d’inondations de grande ampleur quelques mois plus tard. Le système s’emballe et s’auto-alimente. En Sibérie, la fonte du sol gelé, liée au réchauffement climatique, libère des quantités importantes de gaz qui accélèrent à leur tour l’élévation des températures, favorisant des départs d’incendie.

 

Comprendre le changement climatique et ses conséquences pour l’Homme et son environnement

Et l’Homme dans tout ça ? Et bien forcément, l’Homme n’est pas épargné par ce dérèglement et les évènements climatiques qui en découlent :

  • l’élévation du niveau des océans et l’érosion côtière associée pourraient modifier le paysage jusqu’à générer des mouvements de population
  • Certaines régions ne pourront plus être cultivées et une adaptation de l’agriculture s’avérera nécessaire face à ces augmentations de température.

En France, les périodes de canicule et de sécheresse pourraient être de plus en plus fréquentes. Les zones montagneuses où le réchauffement s’avère plus rapide vont devoir faire face à ces changements.

L’Homme est impacté, mais la faune et la flore qui l’entourent également. L’image symbole de l’ours polaire sur son petit morceau de banquise est déjà une réalité. Ces modifications brutales du climat pourraient conduire à l’extinction de certaines espèces qui ne seront pas en mesure de s’adapter ou ne trouveront plus les ressources pour survivre.

 

ours polaire changement climatique

 

Changement climatique : des idées pour passer à l’action

Pas de doute, le changement climatique est bien là. Il va donc falloir s’adapter et tenter de freiner sa progression. Des engagements sont pris par de nombreux pays afin de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre et de contenir ce réchauffement (accord de Paris sur le climat de 2015).

En France, on peut citer l’exemple de la réglementation thermique qui, à partir de janvier 2022, imposera la construction de bâtiments à énergie positive. Petite explication : grâce notamment aux énergies renouvelables, la production énergétique de ces nouvelles constructions devra être supérieure à leur consommation. C’est un bon point pour le secteur du bâtiment !

Et que peut-on faire au quotidien ? Tous les petits gestes comptent pour réduire la consommation de pétrole et de ses dérivés et limiter ainsi l’émission de gaz à effet de serre :

Autre chose ? Bien sûr, les pistes ne manquent pas ! En privilégiant les vêtements ou les meubles de seconde main, on contribue à économiser des matières premières et à limiter le transport d’objets fabriqués à l’autre bout du monde. C’est bénéfique pour la planète !

Comprendre le changement climatique permet de mieux prendre conscience du phénomène. C’est une première étape afin de relever le challenge. Sans oublier qu’au quotidien, des petits gestes contribuent à réduire les émissions polluantes et donc à préserver la planète.

 

(1) Source programme de l’union européenne Copernicus 2018

D'autres articles qui pourraient vous intéresser

Transition énergétique

Transition énergétique : suivez le guide Yéli !

Vous souhaitez participer à la transition énergétique mais vous ne savez pas comment faire ? Yéli vous aide à mettre en pratique votre engagement pour un futur pl...

sobriété énergétique

Sobriété énergétique : ce qu’il faut savoir

Nous sommes nombreux, nous les acteurs de la transition énergétique à vous compter les bienfaits des différentes mesures en faveur de la sobriété énergétique. Sauf que, qu’est ce qui...