Les Jardins d'Oisans : un maraichage agroécologique au cœur des Alpes

Les Jardins d'Oisans

C’est au sein de la plaine du Bourg d’Oisans que Jean-Charles Bonsignore a installé sa ferme de maraichage agroécologique, inspirée de la permaculture. Les Jardins d’Oisans propose un maraichage d’une trentaine de légumes de saison. Des légumes bons et sains que Jean-Charles est fier de proposer en circuit court à ses clients.

Allons faire un tour dans Les Jardins d’Oisans et découvrons ensemble comment on peut valoriser une agriculture durable qui respecte la nature et son écosystème, tout en privilégiant le circuit court.

Les Jardins d'Oisans : un maraichage agroécologique qui respecte les saisons et la nature

C’est dans le hameau vert au bord de la Rive, en plein cœur de la plaine du Bourg d’Oisans, que Jean-Charles a installé son exploitation de maraichage d’1 hectare et demi, il y a plus de trois ans.

Il y cultive une trentaine de variétés différentes de légumes et uniquement de saison, comme il tient à le souligner : « je cultive mes légumes toute l’année en fonction de la saisonnalité. Je fais pousser :

  • des salades, de la mâche, des navets, des carottes, des haricots, des courgettes, des épinards…
  • Et aussi des variétés peu connues comme des choux cabus pointu qui se mangent autant crus que cuits et du mizuna, une sorte de choux salade japonais. »

Ses cultures respectent l’écosystème dans lequel elles s’épanouissent, sans bousculer l’équilibre de la nature : « Il est important pour moi de raisonner en termes de permaculture », explique-t-il. « Je considère mon lieu de culture comme un écosystème. Je m’inspire de la nature pour cultiver mes légumes, sans utiliser de pesticides ni de produits chimiques. »

S’inspirer de la nature, c’est avant tout, pour Jean-Charles, considérer son lieu de culture comme un lieu de vie : « pourquoi aurais-je besoin d’insecticides quand les oiseaux peuvent m’aider à protéger mes cultures ? » souligne-t-il, avant de poursuivre :

  • « je conserve toutes mes haies autour de mon exploitation pour permettre aux oiseaux d’y trouver leur nourriture et d’avoir un endroit pour nicher.
  • Je leur créée ainsi un lieu de vie pour qu’ils puissent ensuite venir dans mes jardins et lutter avec moi contre les insectes nuisibles à mes plantations. »

Son exploitation maraichère se situe à 750 m d’altitude. C’est pourquoi Jean-Charles a sélectionné des variétés de légumes qui ne craignent ni le froid, ni le gel.

Il commence à cultiver ses 1ers légumes mi-février et uniquement en « serres froides » : « Mes serres ne sont pas chauffées. En cas de risque de gel, je protège mes légumes à l’intérieur des serres en les voilant. J’arrive ainsi à rester hors gel. »

La production des Jardins d'Oisans respecte ainsi des pratiques culturales respectueuses de l’environnement et des saisons.

Les Jardins d'Oisans - Maraichage agroécologique

Des légumes vendus en circuit court

« Les légumes que je produis, je les vends à la communauté à laquelle j’appartiens. »

C’est ainsi que Jean-Charles définit le circuit court, avant de préciser : « Cette communauté, ce sont les gens qui habitent l’Oisans, mes voisins et les vacanciers aussi. Bref, ce sont les personnes que je croise tous les jours. »

Jean-Charles propose ainsi sa marchandise :

  • dans les étals de petits magasins du Bourg d’Oisans qui valorisent les produits locaux.
  • Il les vend aussi sur le marché du samedi matin du Bourg d’Oisans, aux restaurants de la région (quand ils sont ouverts 😊) et à différents refuges de montagne (refuges du Soreiller, de Temple Ecrins, de La Lavey).

Autant de lieux de vente proches des Jardins d'Oisans qui permettent à Jean-Charles d’écouler l’ensemble de sa production en circuit court.

Les Jardins d'Oisans - Agriculture durable

Les Jardins d'Oisans : un projet sélectionné pour Yéli Grand Coeur

Et là, vous vous dites : pourquoi les Jardins d’Oisans intéressent-ils Yéli Grand Coeur ? Parce que les valeurs véhiculées par Jean-Charles en termes de protection de l’environnement, de développement durable et de circuit court sont des valeurs en lesquelles Yéli croit et qu’il porte aussi dans sa conception de transition énergétique.

Ces valeurs, Yéli les partage également avec La Cagnotte des Champs dont Les Jardins d’Oisans font partie, une association qui promeut des projets d’agriculture locale et durable partout en France.

Yéli soutient ainsi le projet de Jean-Charles dans son option Yéli Grand Cœur. Objectif : lui permettre de récolter des dons pour financer l’achat de serres amovibles et convertir aussi son installation électrique à l’énergie solaire :

« Les serres amovibles que je souhaiterai acquérir me permettront d’augmenter ma production de printemps. Je pourrai ainsi agrandir ma saison, c’est-à-dire planter plus et plus longtemps. Quant à mon installation électrique, je souhaiterai effectivement la faire marcher à l’énergie solaire avec l’installation de panneaux photovoltaïques. Consommer de l’électricité verte est pour moi une évidence. »

Alors si vous passez dans le coin, n’hésitez pas à venir déguster les légumes des Jardins d’Oisans, Yéli vous les recommande ! Et si vous souhaitez soutenir Jean-Charles dans sa quête de produire des légumes bons et sains, faites-le avec Yéli Grand Coeur

D'autres articles qui pourraient vous intéresser

loi transition énergétique

Loi transition énergétique : faisons le point

Faisons ensemble le point sur la loi de transition énergétique : ses principales composantes et le bilan fin 2020. Suivez le guide !

Labêle Colline : élevage de brebis bio

Labêle Colline : Gaëlle et ses brebis vous souhaitent la bienvenue !

Gaëlle Dubuis a installé sa ferme d’élevage bio de brebis en janvier 2019. Son objectif ? Elever ses brebis au grand air pour qu’elles profi...